Ici, vous dirigez votre nation durant le Haut Moyen-Âge.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Guerre d'indépendance crétoise [844-]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ben'
Admin


Messages : 110
Date d'inscription : 23/02/2014

MessageSujet: Guerre d'indépendance crétoise [844-]   Mer 5 Mar - 13:55





Empire romain d'orient


Émirat Tulunide

Émirat de Crète

Califat Abbasside
Forces en présence :
Armée impériale :

  • 5 500 hommes d'infanterie
  • 2 650 cavaliers
  • 1 750 archers
  • 125 armes de siège


Armée tulunide :

  • 4 000 hommes d'infanterie
  • 3 500 cavaliers
  • 1 750 archers
  • 250 armes de siège



Forces en présence :
Armée crétoise :

  • 1 000 hommes d'infanterie
  • 100 cavaliers
  • 900 archers


Armée abbasside :

  • 6 000 hommes d'infanterie
  • 2 500 cavaliers
  • 3 000 archers
  • 100 armes de siège

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://regnum.forumgratuit.fr
Aranir



Messages : 31
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Guerre d'indépendance crétoise [844-]   Jeu 13 Mar - 12:27

844

Front d'Afrique :
Les Toulounides dans leur guerre à l'encontre du Califat Abbasside en soutien à l'Empire Romain ont décidé de porter leurs troupes à l'ouest. Le gros de leur armée, composée de moins de 5.000 hommes... Mais c'était sans compter sur les puissants aghlabides qui dominent la région et tiennent fortement la Cyrénaique. Les rumeurs racontent qu'ils seraient en train de rassembler leurs troupes en Lybie. Leurs ennemis s'emparent s'emparent de Kufra et de Cyrène et assiègent Benghazi en fin d'année. Pour l'instant, le seul signe de vie donné par la défense africaine correspond à de nombreux raids menés par des cavaliers numides sur les troupes toulounides et surtout sur leurs armes de sièges. Mais une chose est sûre, malgré cela les Toulounides s'imposent en maître de la Cyrénaique.

Front d'Arabie :
Ici, les Toulounides décident de se lancer à l'attaque des villes saintes afin de s'en emparer, sans doute pour contester le titre califale. Mais la situation est globalement identique à l'Afrique du Nord, les Hashimids règnent en maître dans la région et leur grande autonomie est menacée par l'arrivée d'une petite armée egyptienne. Ces derniers marchent droit en direction de Médine en traversant l'Arabie Pétrée où ils sont harcelées par des contingents abbassides, sécurisant du mieux qu'ils peuvent les côtes en menant quelques exactions contre les populations locales, finalement alors qu'ils arrivaient près de Al'Ula, l'armée toulounide est interceptée par quelques 2.500 soldats. Les deux forces se rencontrent et malgré l'infériorité numérique des rebelles, leur général souhaite remporter une victoire rapide afin d'impressionner l'Emir. Les deux armées se confrontent non loin de l'oasis locale, la masse d'hommes d'armes déployée par les toulounides leur permet de tenir fermement position mais rapidement, la supériorité numérique des Hashimids sur tout les points fait plié l'armée ennemie qui se replie en bon ordre grâce au talent de son général mais ce dernier a perdu plus de la moitié de son armée lors de l'affrontement. Cette dernière se replie à Akabah en territoire abbasside afin de se reposer.

Front de Syrie :
C'est dans cette riche région du Califat Abbasside que se déroulera apparemment la majorité des combats. En effet, ici, les coalisés ont choisis de mener un combat "commun". Au nord ce sont presque 10.000 Romains qui procèdent à l'invasion de la Cilicie de façon organisée, s'emparant de Séleucie et de Tarde puis marchant sur Teluch qu'ils font tomber rapidement. Durant toute la durée de la campagne de Cilicie, les abbassides se sont contentés d'harceler les arrières romaines lors des sièges ou des déplacements, s'attaquant parfois aux lourdes batteries de sièges.

Suite à la prise de Teluch, les romains décident de marcher sur Antioche et Alep. Alors que la première résiste vaillamment et tient encore en fin d'année, la seconde elle aurait pu tomber avant la fin de l'année si une armée de secours levée par les Abbassides composée de 6.000 hommes ne serait pas intervenue. Cette dernière tombe sur les arrières des byzantins en écrasant assez rapidement leur arrière garde puis en confrontant l'armée ennemie qui a eut le temps de se réorganiser grâce aux débris de l'arrière garde byzantine qui avait prévenue à temps le général grec. Ce dernier forme alors de puissantes lignes d'infanterie afin de défendre son archerie et son campement mais rapidement leurs lignes sont rendues inefficace par le flux d'infanterie arabe et la sortie des défenseurs d'Alep ce qui transforme la bataille en une mêlée sanglante. Alors que la bataille tourne au désavantage de Constantinoples, les deux camps décident d'utiliser leur cavalerie afin d'obtenir la victoire d'un côté et de permettre un repli efficace de l'autre. Finalement, la cavalerie romaine a raison de son homologue arabe notamment grâce à leur supériorité numérique. Les romains se replient en bon ordre vers Teluch mais les pertes sont lourdes et la catastrophe évitée... de justesse.

Au sud, les toulounides se cantonnent à lancer des raids sur les territoires abbassides avec un succès plus ou moins importants mais en fin d'année, certains s’essoufflent. En effet, les abbassides semblent avoir fortifiés leurs positions afin de contrer les incursions egyptiennes.

Affrontements Maritimes :

Sur mer la guerre fait rage, Byzance sécurise ses côtes et décide d'envoyer une flotte afin d'engager un blocus de la Crête tandis qu'une autre s'attaquera aux routes commerciales Abbassides. Mais c'était sans compter sur les redoutables crêtois, en effet, la flotte califale est soutenue par des navires pirates crêtois et décident d'empêcher tout blocus maritime. Les romains eux ont décider de diviser leurs navires afin de frapper les ports de l'île. Malheureusement pour eux, les arabes disposent d'importantes forces dans la zone et la plupart de leurs raids sont rendus inefficace. Ils décident donc de replier leurs navires vers Athènes.

Les raids pirates orchestrés par les byzantins ont plus de succès, néanmoins, l'amiral grec décide de ne pas s'attaquer aux côtes abbassides après avoir été mis au courant de la situation en Crête. Malgré les ordres de l'Empereur, il décide de mener des raids pirates sur les routes abbassides en pleine mer.


Pertes :
Califat Abbasside :

  • Front Africain : 100 hommes, dont 100 cavaliers.
  • Front d'Arabie : 600 hommes, dont 300 hommes d'infanterie, 150 cavaliers et 150 archers.
  • Front de Syrie : 1400 hommes, dont 800 hommes d'infanterie, 400 cavaliers et 200 archers.
  • Affrontements maritimes : 2 Navires de guerre
    Commerce ralenti. Pertes de prospérité pour Ascalon.


Emirat Toulounide :

  • Front Africain : 350 hommes, dont 100 hommes d'infanterie, 200 cavaliers, 50 archers et 10 batteries de siège.
  • Front d'Arabie : 800 hommes, dont 500 hommes d'infanterie, 200 cavaliers et 100 archers.
  • Front de Syrie : 100 hommes, dont 100 cavaliers.
    Gain de 200 Deniers.


Empire romain d'orient :

  • Front de Syrie : 1800 hommes, dont 1150 hommes d'infanterie, 400 cavaliers, 250 archers et 20 batteries de siège.
  • Affrontements maritimes : 4 Navires.
    Gain de 300 Deniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Guerre d'indépendance crétoise [844-]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» La première guerre totale ...
» Les chariots de guerre
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?
» Le cheval de Troie :La Guerre de Troie a-t-elle eu lieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Regnum ! :: Le Jeu :: Guerres-
Sauter vers: